La Parenthèse - Undertaker t3. L'ogre de Sutter Camp
Accueil Nous contacter Infos pratiques Rechercher

Quelques mots sur l'ouvrage:

 

Dans ce troisième tome d'« Undertaker », Jonas Crow n'est plus ce pauvre croque-mort solitaire... même si, lui, aurait bien voulu le rester ! Dorison et Meyer lui ont associé mademoiselle Lin et Rose, la belle Anglaise. De la douceur dans son monde de brutes ? Pas pour très longtemps... Un ancien colonel lui apprend que « l'Ogre de Sutter Camp est vivant » ! Son passé trouble pendant la guerre de Sécession ressurgit, et Jonas engage alors sa « troupe » dans une chasse à l'homme et à ses propres regrets...

 

Quelques mots sur les auteurs :

 

Né à Paris en 1971, Ralph Meyer nourrit très jeune une passion pour le dessin et les histoires. C' est donc tout naturellement qu' il va se tourner vers la bande dessinée. Jeune lecteur boulimique, les gags de GASTON ou les aventures de BLAKE et MORTIMER l'enchantent tout autant que les problèmes existentielles de super-héros en collants peuplant la revue STRANGE. A l' adolescence, la découverte de l'oeuvre de Giraud /Moebius va avoir une influence considérable sur la suite de son travail. A vingt ans, il quitte Paris et part en Belgique suivre les cours d'illustration et de bande dessinée de l' institut liégeois « St LUC ». A l' issue de ce cursus de trois ans, il démarche auprès d' éditeurs avec différents projets. Sans succès. En 1996, il décide de présenter son travail au scénariste Philippe Tome. Ce dernier lui propose une histoire particulièrement noire. Un an plus tard, c' est la parution du premier volume de la trilogie « BERCEUSE ASSASSINE ». Entre-temps, il fonde avec d'autres auteurs l'atelier « PARFOIS J'AI DUR». C'est là que naît l'album « DES LENDEMAINS SANS NUAGES » qu' il co-dessine avec son compère Bruno Gazzotti sur un scénario de Fabien Vehlmann. Par la suite, toujours avec Fabien Vehlmann, il lance une série de science-fiction « IAN » qui narre les aventures d'une intelligence artificielle recouverte de nerfs et de peau humaine. En 2008, il signe avec Xavier Dorison le premier volume de la collection « XIII MYSTERY » narrant la vie de la Mangouste pour lequel il recevra la prix bruxellois « St MICHEL » du dessin. 2010, lui voit prendre un tournant graphique important avec la sortie de « PAGE NOIRE», un one-shot scénarisé par Denis Lapière et Frank Giroud. En 2012, il retrouve Xavier Dorison pour le diptyque, Asgard, qui le plonge dans les paysages nordiques, paru aux Editions Dargaud. En 2014, Xavier et Ralph se lancent dans une nouvelle série à succès "Undertaker". Le tome 1 est publié en 2014, suivi du tome 2 en 2015 qui clôture un premier diptyque. En janvier 2017, ils ouvrent l'année par une nouvelle aventure du célèbre croque-mort.

 

Xavier Dorison est né en 1972. Après trois années passées dans une école de commerce – durant lesquelles il lance le festival BD des grandes écoles –, il commence, en 1997, l'écriture du scénario du premier tome du "Troisième testament" (Glénat), série dessinée par Alex Alice. Le succès est immédiat. Par la suite, il travaille avec Mathieu Lauffray sur le premier tome de la série "Prophet" (Les Humanoïdes associés, 2000), puis avec Christophe Bec sur la série "Sanctuaire" (Les Humanoïdes associés, 2001). En peu de temps, Xavier Dorison se taille une place de choix dans la bande dessinée, place confirmée par "W.E.S.T." (Dargaud), série qu'il coscénarise avec Fabien Nury, pour l'un des plus grands dessinateurs réalistes, Christian Rossi. Il ne s'arrête pas au monde de la bande dessinée : en 2006 sort le film "Les Brigades du Tigre", adaptation de la série télévisuelle du même nom, qu'il coécrit avec Fabien Nury. C'est en 2007 qu'il retrouve Mathieu Lauffray pour l'aventure "Long John Silver" qui rencontre un très grand succès. En 2008, les éditions Dargaud font appel à Xavier Dorison pour l'écriture du scénario du premier tome du spin off de la célèbre série "XIII" (Dargaud), "XIII mystery" (Dargaud). L'épisode est dessiné par Ralph Meyer. Avec ce même auteur, il imagine "Asgard" (Dargaud), une épopée viking. En 2014, avec Thomas Allart, il signe "H.S.E." (Dargaud), un récit d'anticipation qui met en avant les dérives possibles d'une société ultralibérale. Auteur très prolifique, il travaille en même temps sur plusieurs séries de bande dessinée, tout en continuant à écrire des scénarios pour la télévision et le cinéma. Entre "Asgard", "XIII mystery", "H.S.E", "Le chant du cygne" (Le Lombard, 2014), "Red skin" (Glénat, 2014) ou "Undertaker" (Dargaud, 2015), Xavier Dorison a prouvé qu'il pouvait aborder des genres aussi différents que l'aventure, le récit d'anticipation, le western ou le drame historique sans jamais se défaire de la dynamique de récit et de la solidité de structure qui caractérisent son travail. Ce n'est donc sans doute pas un hasard si on vient de lui confier la reprise d'une des plus grandes séries d'aventure de la BD franco-belge : "Thorgal" (Le Lombard)...

 

Undertaker t3. L'ogre de Sutter Camp, de Meyer, Delabie et Morison, Dargaud, 64 pages, 13,99€

logo livre